Azalaïs

Biaus m’est estes d’après une chanson de Gace Brulé, arrangement Emmanuelle Duvillard.

Voix, arrangements, compositions : Emmanuelle Duvillard

Guitare : Peter Hertmans

Violoncelle : Louis Genoud

Saxophone soprane : Viktor Perdieus

Percussions : Adriaan Vervoort

Album en vente sur Bandcamp

Azalaïs explore le vaste répertoire qu’est la musique ancienne, dans une échelle temporelle allant du 11ème au 17ème siècle. Notre quintet né à Bruxelles, travaille ce répertoire avec une vision moderne, ajoutant harmonie, contrepoint, instruments inattendus… Nous sommes une formation originale, voix, guitare, violoncelle, saxophone soprane et percussion.
Notre aspiration musicale est de faire se rencontrer la musique dite ancienne et notre vision du jazz au 21ème siècle, une musique ouverte sur l’autre, définitivement libre, laissant place aux « identités » de chacun. A l’heure où le mot « identité » sert de radicalisme dans l’expression de pensées retranchées, notre objectif, à travers ces exemples musicaux, est de faire comprendre que notre identité culturelle a été, est et sera toujours en perpétuel mouvement. Alors ne perdons pas notre énergie à nous replier sur nous-mêmes, dans la peur, mais efforçons-nous, avec un regard bienveillant d’accueillir l’autre dans sa différence, afin de grandir ensemble dans un monde plus attachant.
Quoi de plus bel exemple que ce poème sufi de Ibn ‘Arabi poète arabo andalou du 13ème siècle :

Je crois en la religion de l’amour, 

Mon cœur est maintenant capable d’en accepter toutes les images,

Un champ où une gazelle peut paître,

Un monastère pour les moines,

Un temple pour les idoles,

Les tables de la Torah,

Le livre du Coran.

Je crois en la religion de l’amour,

Peu importe la manière dont elle prendra forme,

L’amour est ma religion et ma foi.

CD en vente à 15€ (+1,80€ de port)